Slow travel : voyager en train de nuit

C’est une expérience qui figure depuis bien longtemps, sur ma bucket list et par chance, depuis quelques années, les voyages en train de nuit se multiplient un peu partout en Europe.

En début d’année, la ligne Viennes-Bruxelles a été inaugurée; en juillet, la Suède à annoncé la création de deux nouvelles lignes dès 2022 (Stockolm-Hambourg et Malmö-Bruxelles).

Les utilisateurs du train de nuits sont des voyageurs soucieux de leur empreinte écologique, mais ce n’est pas le seul avantage de ce mode de transport. En plus d’émettre 15 fois moins de gaz à effets de serre, il est également moins cher et plis confortable que l’avion.

Certes, il le temps de trajet est plus long, mais on ne peut pas tout avoir ! Et c’est aussi ça le slow travel : prendre le temps et profiter des paysages.

C’est bien gentil tout ça, mais concrètement, au départ de la France, vous vous demandez sans doute quelles sont vos options ?

  • Si vous habitez dans le nord, dans la région de Lille, vous pouvez facilement vous rendre à Bruxelles, d’où vous pourrez vous rendre à Viennes en 15h pour 80€ aller-retour environ.
  • Au départ de Paris ou Dijon, vous pouvez vous rendre en Italie. La ligne Paris-Milan assurée par la compagnie Thello propose des trajet à partir de 30€. Malheureusement avec la crise sanitaire, les trajets sur cette ligne sont annulés pour le moment.
  • Et le sud n’est pas en reste ! Au départ d’Hendaye, avec la ligne Sud-Expresso, vous pouvez vous rendre jusqu’à Lisbonne à partir de 30€ l’aller. Les trains de cette ligne sont également suspendus à cause du COVID, mais cela vous donne une idée 🙂

Je ne sais pas vous, mais moi j’ai une folle envie de tester ! J’espère pouvoir cocher cette case de ma bucket-liste assez vite.

Vous avez aimé cet article ? Epinglez le sur Pinterest

Un hébergement écolo pour les vacances : suivez le guide

Pas facile de trouver un hébergement pour les vacances ! Beaucoup de critères rentrent déjà en ligne de compte, et si en plus il faut s’atteler à la tache de dénicher un lieu éco-responsable, solidaire et / ou durable, il y a de quoi s’arracher les cheveux.

Mais heureusement, nous sommes là pour vous guider, lisez ces quelques lignes et les hébergements responsables n’auront plus de secrets pour vous !

Boycottez les grosses plateformes traditionnelles

Oui il est très facile aujourd’hui de se tourner vers Booking ou Airbnb pour choisir son logement: c’est pratique, souvent moins cher et bien commode d’avoir tout sur la même plateforme.

Mais sur ces sites, pas ou peu de place pour des petits hébergeurs aux valeurs différentes des grosses chaines hôtelières. Et les frais qu’impose ces géants de la réservation en ligne sont souvent élevés, ce qui ne permet pas aux petits hébergeurs de s’y retrouver.

Tournez vous vers des plateformes axées durables et responsables

Depuis quelques années, des plateformes de réservations alternatives se sont développées sur le web. Pour les séjours en France, vous pouvez vous tourner vers le site Vaovert, la première plateforme d’hébergements écologiques en France.

Pour les séjours internationaux, vous pourrez trouver votre bonheur sur Vaolo, une plateforme spécialisée dans le tourisme durable, lancée par Village monde. Elle propose des séjours à thème autour du globe, des expériences et des hébergements responsables.

Pour ceux qui se débrouillent bien en anglais, vous avez également la plateforme bookdifferent, une compagnie créée en 2012 aux Pays-Bas. Vous y trouverez des hébergements responsables dans le monde entier.

Pour les amateurs de vacances nature, vous pouvez vous tourner vers des plateformes comme Bienvenue à la Ferme, ou Gîtes de France, qui proposent des gîtes à la campagnes et des séjours à la ferme.

Bien sûr, les campings sont également de très bons moyens de séjourner de façon écolo, mais soyez attentifs aux pratiques de votre lieu de séjour, et aux vôtres bien évidemment.

Vous l’aurez compris, pour des vacances plus écoresponsable, rien de bien compliqué, il suffit de connaitre les bons tuyaux !

Si vous souhaitez en savoir plus sur les hébergements durables et notamment les labels, télécharger notre Guide de l’apprenti eco-voyageur, nous y avons consacré un chapitre entier.

Et vous, quelles sont vos astuces pour trouver des hébergements écoresponsables ?

Voyage minimaliste : astuces pour un bagage léger et pratique (+ pdf gratuit)

Cela fait un moment que nous n’avons rien publié ici, mais avec les événements actuels, il nous était difficile de nous exprimer sur la question du voyage, car ce n’est pas vraiment un sujet qui intéresse quand la santé est en péril. Beaucoup de projets ont étés reportés ou annulés, et l’incertitude face au futur angoisse de nombreuses personnes.

Pour ma part, je devais partir en voyage en Asie pour une durée de trois mois, j’avais envie de vous partager cette super aventure sur Instagram, en me lançant dans des petites vidéos même ! Finalement, ce voyage a été annulé bien sûr, et j’espère pouvoir le réaliser plus tard, quand la situation sera apaisée.

Enfin bref, trêve de bavardage ! Ce n’est pas parce que l’on ne peut pas partir pour le moment qu’on ne peut pas rêver à nos prochaines escapades non ? Je vous reviens donc aujourd’hui avec un petit article pour vous aider à organiser votre sac (ou votre valise), comme un pro lors de vos prochains séjours.

L’idée c’est de partir sur un bagage minimaliste, dans la mesure du possible et en respectant bien sûr les limites de chacun.

Lorsque j’étais partie 6 mois en « backpacking » en Amérique Latine, mon sac à dos était loin d’être minimaliste et je l’ai bien regretté. Je ne referai pas la même erreur cette fois.

Mon challenge personnel pour sortir de ma zone de confort afin de n’emporter que le strict minimum serait donc de prendre un sac à dos 35 litres. En effet, notre cerveau ayant un penchant pour combler les espace vides, moins il y a d’espace disponible, moins nous sommes tentés de prendre des affaires inutiles, CQFD !

Mon sac vient de chez Cotopaxi, une marque Américaine,avec de belles valeurs environnementales et sociale, certifiée B Corp. Le gros point fort de ce sac vient de son système d’ouverture: il s’ouvre comme une valise et cela rend la vie sur la route bien plus simple.

Pour voyager le plus léger possible, pensez multifonction. Par exemple, plutôt que de prendre une paire de chaussures de randonnée + une paire de chaussure de ville (pour les sorties plus tranquilles), je préfère investir dans une bonne paire de baskets de trail. La semelle aura une bonne adhérence pour les randonnée, et c’est également une bonne paire de chaussure à porter tous les jours, pour parcourir la ville par exemple.

C’est la même chose pour les vêtements chauds et les vêtements de pluie. Au lieu de prendre un gros pull qui prendrai beaucoup trop d’espace dans mon sac + un manteau imperméable et chaud, je préfère prendre une polaire, un haut de sport « thermique » à manches longues et un kway. C’est plus compact dans le sac et je peux accumuler les couches pour m’adapter à la température.

Pour l’hygiène, nous avions déjà écrit un article et vous pouvez télécharger le PDF par ici.

ASTUCE DE PRO: Quand votre vie se résume à un sac à dos, ce n’est pas toujours évident de tout garder bien rangé, et cela peut vite devenir ingérable. Investissez dans des packings cubes, ou même des sacs en tissus, peut importe. Cela vous permettra de compartimenter votre sac et de le garder rangé en toutes circonstances. Une pochette pour les hauts, une pour les bas, une pour les sous-vêtements etc.

Pour vous aider dans votre prochain voyage, je vous ai concocté un PDF avec la liste de ce que j’emporte dans mon sac. Je n’ai pas inclus les accessoires électroniques car cela dépend de chacun. Bien sûr cette liste est non exhaustive, et il convient à chacun d’ajouter ou de retirer ce qu’il souhaite 🙂


Voyage minimaliste : moins s’encombrer pour mieux profiter

Aujourd’hui nous avons envie de vous parler de minimalisme. Nous l’avions déjà évoqué dans notre article sur l’hygiène en voyage, mais ici, nous allons aborder le minimalisme en déplacement, de manière plus générale.

Lorsque l’on part en voyage, on a tendance à toujours emporter beaucoup trop de choses avec nous. Ces fameuses choses que vous prenez avec vous « au cas où », qui ne servent jamais à rien mais qui pèsent lourd dans vos bagages.

Voyager avec moins de possession comporte plusieurs avantages:

  1. Vous êtes beaucoup plus mobile : vous aurez beaucoup moins de mal à vous déplacer d’un bout à l’autre d’une ville ou d’un pays avec un sac à dos de moins de 50 litres, qu’avec une grosse valise ou un sac très chargé.
  2. Vous êtes plus serein : moins de possessions, c’est aussi moins de stress et d’angoisse de perdre quelque chose ou de se les faire voler. Plus votre bagage est petit, plus il est transportable et donc plus vous pouvez le garder près vous !
  3. Vous faites des économies : lorsque la place est limitée dans vos bagages, vous serez bien moins tentés d’acheter des « souvenirs » et autres babioles de façon impulsive. Ces objets que l’on accumule au fur et à mesure dans les bagages finissent généralement oubliés au fond d’un tiroir dès notre retour. A la place, vous pourriez emporter avec vous un petit carnet dans lequel vous notez les instants importants que vous ne voulez pas oublier. Accompagnez ces textes de dessins ou de photos, et vous aurez-là un bien plus beau souvenir.

En sommes, plus vous voyagez avec un sac léger, plus votre esprit sera libéré. C’est un peu basique comme conclusion mais c’est la vérité.

Alors, vous êtes prêts à vous lancer dans un voyage plus minimaliste ?

Séjour sans voiture: 4 destinations à découvrir en France

Oui, vous avez bien lu, il est tout à fait possible de partir en vacances sans voiture ! Cela vous demandera peut-être un peu plus d’organisation, mais vous ne le regretterez pas.

Saviez-vous qu’en France, le secteur des transports est responsable de 29 % des émissions de gaz à effet de serre ? Les voitures représentent la plus grosse part de la pollution de ce secteur.

En France, seul 2 % de la population se déplace à vélo pour aller travailler, contre 31 % aux Pays-Bas… Autant dire que nous ne sommes pas encore prêts à lâcher notre chère voiture.

Et si vous tentiez, cette année, le défi de vous passer de voiture pendant les vacances ? Chez M&H, on est plutôt sympa, donc nous allons vous donner des pistes pour vous aider à choisir la destination la plus « vélo friendly« .

  • L’île de Ré: avec plus de 100 km de pistes cyclables, vous aurez de quoi pédaler. L’île de Ré est une île vraiment agréable à visiter et encore plus à vélo.
  • Noirmoutier: découverte des marais salants, dégustations de produits de la mer, et activités nautiques, autant de choses que l’on peut faire sur cette île vendéenne, connue pour son sel et ses pommes de terre.
  • L’île D’Aix: ici vous n’aurez pas d’autre choix que d’utiliser votre bicyclette, l’île est interdite aux voitures, et elle est si petite qu’on en fait le tour à pied en trois heures.
  • Strasbourg: pour les adeptes des séjours urbains, Strasbourg est la ville la plus adaptée pour les cyclistes, selon différents sondages. 700 km de pistes, de nombreux aménagements pour stationner, tout est fait pour inciter les locaux et les touristes à se déplacer à vélo.

Pour aller plus loin

Si vous avez envie de découvrir d’autres endroits de l’hexagone à bicyclette, allez faire un tour sur le site Escapade Nature sans Voiture, une véritable mine d’or d’informations pour des séjours à faible impact.

Vous avez déjà testé des vacances sans voiture ? Partagez votre expérience en commentaire !

Une trousse de toilette zéro déchet et minimaliste en voyage (+ pdf gratuit)

Lorsque l’on part en séjour, arrive toujours l’épineuse question de ce que l’on emporte (ou non) avec soi.

Que l’on soit branché zéro déchet ou non, ces astuces vous seront forcément utile, car on souhaite tous voyager le plus léger possible, non ?

Au cours de mes différentes pérégrinations, j’ai eu le malheur parfois de ne pas minimaliser mon nécessaire d’hygiène, et je l’ai vraiment regretté. J’ai pu en quelque sorte tester pour vous ce qu’il ne fallait pas faire, afin de vous proposer les meilleures astuces pour optimiser votre trousse de toilette.

La première règle selon moi pour alléger considérablement son kit de toilette, c’est d’opter pour des cosmétiques solides (et donc zéro déchet). Non seulement cela vous fera gagner énormément de place, mais vous ferez également de grosses économies. C’est vrai, n’avez vous pas remarqué à quel point un gel douche se terminait rapidement, comparé à un bon vieux pain de savon ? Ce dernier vous durera sans aucun doute, toute la durée de votre périple, alors qu’avec gel douche, vous serez obligé d’en racheter en cours de route.

Image réalisée par Margot https://www.margot-royer.com/

Autre astuce pour ne pas vous encombrer inutilement, adoptez les cotons lavables. Fini les gigantesques paquets de cotons jetables qui prennent tout l’espace de votre vanity, avec trois ou quatre cotons lavables, vous êtes parés pour le séjour.

Dans la même veine que les cotons, mesdames, il est temps de passer aux serviettes lavables, aux cups ou aux culottes menstruelles à vous de choisir ce qui vous plaît le plus. En effet, à l’étranger les protections hygiéniques sont souvent très chères (comme par exemple en Argentine), et entre nous, les sachets de serviettes ça prend vraiment beaucoup de place non ?

Il est vrai qu’à l’achat, tous ces produits coûtent plus cher, mais l’investissement en vaut vraiment la peine, tant au niveau de votre santé, de la planète ou de votre porte-monnaie car sur le long terme, vous ferez énormément d’économies. Le voyage zéro déchet ce n’est pas aussi difficile qu’on le pense, et le minimalisme va souvent de paire avec, car ces deux modes de vie se rejoignent. En adoptant un style de vie zéro déchet, on réduit significativement ses possessions et son impact environnemental, c’est donc gagnant-gagnant !

Voici une liste des essentiels zéro déchet que vous pouvez emporter en vadrouille, et une liste (non-exhaustive bien sûr) des boutiques où vous pouvez acheter ces produits (et nous précisons bien sûr que nous ne sommes pas sponsorisées par ces marques).

Dites nous en commentaires quels sont vos essentiels à vous et où vous les trouvez!

Vous avez aimé cet article et vous aimeriez avoir d’autres astuces, être averti des nouveaux articles et de nos projet, bref vous voulez entrer dans la communauté M&H ? Inscrivez vous à la newsletter !

Un email par mois seulement, où nous vous partagerons nos voyages, nos astuces, les actus du monde du tourisme etc.

Quatre sites naturels à voir absolument en France

Avis à tous les amoureux de la nature, des grands espaces sauvages et préservés, nous vous avons concocté une sélection de sites naturels Français à couper le souffle !

Si vous ne saviez pas quoi faire le week-end prochain ou aux prochaines vacances, voici des idées qui, nous l’espérons, vous donnerons envie.

  1. Les Gorges de Trévans

Moins connues que ses voisines du Verdon, les Gorges de Trévans valent pourtant le détour. Une jolie promenade de 3 heures environs vous donnera un bel aperçu des alentours. Le must ? Pique niquer au point culminant, avec une vue imprenable sur les montagnes environnantes.

Profondes de 200 mètres, les Gorges de Trévans sont situées dans le département des Alpes de Haute Provence, et rattachées à la commune d’Estoublon (04), à deux heures au nord de Marseille.

2) Le Cap Fréhel

Un classique mais qui ne peut manquer d’être mentionné dans ce top 4. Situées sur la côte bretonne nord, dans les Côtes d’Armor, ces falaises impressionnantes culminent à 70 mètres de hauteur.

L’eau émeraude des côtes donne très envie de s’y plonger, mais la température risque bien de vous en dissuader!

3) Le Lac d’Allos

Retour dans les Alpes pour faire un tour dans la moyenne montagne. Le lac d’Allos, au cœur du parc du Mercantour, est le plus grand lac naturel d’altitude en Europe !

La meilleure façon d’en profiter est de faire une randonnée guidée par un professionnel, vous pourrez en prime peut-être, voir des marmottes se dorer au soleil !

4) Le massif forestier de Mervent-Vouvant

Terminons cette sélection avec une promenade en forêt. Le massif forestier de Mervent-Vouvant se situe en Vendée, c’est le plus grand massif forestier du département.

Vous apprécierez les randonnées le long de la Vendée, les balades en kayak ou en paddle depuis la base de loisirs ou encore les chemins de VTT qui sillonnent la forêt. Il y en a pour tous les goûts, et la vue en vaut la peine.

Et vous, quels sont vos sites naturels préférés de France ? Dites-nous en commentaire, cela nous donnera des idées!

3 astuces pour éviter de passer pour un touriste en voyage

On a tous en tête cette image du touriste « de base », arborant généralement le combo sandales/chaussettes/bob et coups de soleil… Et on espère toujours ne pas lui ressembler.

Au niveau du look, on ne peut rien pour vous, chacun ses goûts. Mais en termes de conseils et astuces pour éviter de se comporter comme un touriste lambda, là nous pouvons vous être utile !

Astuce n°1: Fuyez les bus touristiques

Mais si, vous les avez déjà vus, ces bus à deux étages, couverts d’inscriptions « sightseeing tours/ hop on – hop off … « .

Préférez plutôt vous promener au hasard des rues et ruelles qui vous attirent, louez un vélo pour découvrir la ville d’une autre manière, prenez le métro ou le bus, en bref, vivez comme un autochtone !

Non seulement, vous économiserez votre argent, mais vous aurez aussi l’occasion de découvrir de supers endroits.

Astuce n°2: Évitez les grandes chaînes hôtelières

Préférez les chambres d’hôtes, les logements chez l’habitant, ou même le couchsurfing en fonction de votre façon de voyager. Vous aurez ainsi plus de contact humain avec vos hôtes, le voyage n’en sera que plus riche.

Astuce n°3: Demandez des conseils et recommendations aux locaux

Les meilleurs connaisseurs de la ville, ce sont les locaux bien sûrs ! Ce n’est pas une raison pour bouder l’office de tourisme, loin de là, car c’est là-bas que vous trouverez les meilleures informations sur les visites et les différents prix des choses à faire dans votre destination.

Mais rien de tel que de demander aux locaux leurs bars, leurs restaurants ou leurs plages favorites, pour découvrir de petits trésors inconnus des autres touristes.

Et vous, quelles sont vos astuces pour ne pas passer pour un touriste ?
Dites nous en commentaire !

Un séjour local

Pourquoi vouloir absolument partir à l’autre bout de la planète lorsqu’on part en vacances? Pourquoi ne pas tenter un séjour local ? On s’imagine que, rester en France, ce n’est pas assez dépaysant, ça ne fait pas assez rêver, on veut de l’eau turquoise, des paysages à couper le souffle. On veut en prendre plein les yeux et se sentir ailleurs.

Digne-les-Bains (04)

Eh bien sachez que notre beau pays recèle de paysages magnifiques. La Bretagne vous offre ses eaux limpide, ses côtes de granit rose. Pour les adeptes des grands espaces, les Alpes et les Pyrénées vous offrent leurs sentiers de randonnées sauvages et coupés du monde. Vous êtes plutôt farniente en bord de mer ? Essayez donc un séjour sur la côte atlantique, de Quimper à Hendaye, vous aurez l’embarras du choix. Et pour les fans d’histoire, vous avez pensé aux châteaux de la Loire ?

Alors pourquoi perdre son temps à prendre l’avion pour passer deux jours à peine dans un pays étranger, simplement pour « déconnecter » ? Un week-end en camping à deux pas de chez soit c’est tout aussi dépaysant, et c’est encore plus l’aventure si on décide d’y aller à vélo.

Soyez curieux et la prochaine fois, partez explorez près de chez vous ! Partez en séjour local, la planète vous dira merci, et vous ferez certainement de belles découvertes.

ecotourisme, idée weekend, voyage ecoresponsable

Des vacances slow

A l’heure de la digitalisation extrême de nos vies, pourquoi ne pas se laisser tenter pas des vacances slow ? Exit les paysages « instagramables » où les touristes se bousculent pour prendre LA photo qui leur rapportera le plus de « likes ». Les vacances slow, ça se savoure lentement et tranquillement.

Le principe est simple, il s’agit simplement de se tourner vers une forme de tourisme plus respectueux de l’environnement. La définition la plus répandue est celle ci : il s’agit de prendre le temps de découvrir une destination, d’apprécier les paysages, en privilégiant notamment des destinations proches et des moyens de transports moins polluants.

L’agritourisme est un bon exemple de vacances slow. Un tel séjour permet aux vacanciers de se reconnecter à la nature et au choses simples, et à l’agriculteur/ hôte d’avoir un complément de revenu.

Le cyclotourisme est également une bonne alternative au tourisme de masse. Avec plus de 15 000 km de voies cyclables en France en 2017 et un objectif de 22 000 km en 2030, plus d’excuses pour ne pas se lancer ! Les plus aventuriers peuvent même tenter un tour d’Europe à vélo. Sur les 15 itinéraires Eurovélo qui traversent le vieux continent, 9 sillonnent la France.

Alors, et si cette année vous découvriez la France ? Sortez des sentiers battus et osez faire ce que les autres ne font pas, vos souvenirs n’en seront que plus beaux.

cyclotourisme, agritourisme, slow tourisme